fbpx

Pratiquer le yoga dehors pendant la belle saison? Personnellement, c’est un oui sur toute la ligne, surtout que notre Ă©tĂ© quĂ©bĂ©cois est d’une durĂ©e limitĂ©e et qu’on se rappelle le drĂŽle de printemps encore pas si lointain que l’on vient de vivre. L’expĂ©rience de bouger en conscience, dans un environnement naturel et vert, de surcroĂźt, a des impacts insoupçonnĂ©s sur le bien-ĂȘtre. Je te soumets ici trois bienfaits et arguments qui sauront te convaincre d’exporter ta pratique en dehors de tes quatre murs – ceux de ta maison ou du studio – et de dĂ©rouler ton tapis en plein air!

Sortie de zone de confort

Parlons d’abord de plasticitĂ© neuronale. De façon vulgarisĂ©e, la plasticitĂ© neuronale, c’est le mĂ©canisme par lequel le cerveau, les neurones et leurs connexions s’ajustent, se modifient, se multiplient continuellement suite aux apprentissages que l’on fait. De fait, toutes les expĂ©riences que nous vivons impactent cette fonction. Faire les choses autrement, dans un environnement diffĂ©rent – du yoga en plein air, dans le prĂ©sent cas – sollicitent tous nos sens, influencent notre perception de ce qui est et finalement cette rĂ©organisation perpĂ©tuelle essentielle Ă  la santĂ© de notre cerveau. C’est donc dire que l’environnement contrĂŽlĂ© auquel tu es habituĂ©.e Ă  la maison ou au studio, qui n’est plus Ă  l’extĂ©rieur, t’oblige Ă  t’ajuster, Ă  concevoir diffĂ©remment et donc Ă  crĂ©er inconsciemment de nouvelles connexions, nouvelles avenues, nouvelles options…On se rappelle la loi de la variĂ©tĂ© requise: plus on a de choix, mieux ça vaut. Plus on expĂ©rimente en dehors de ce qu’on a l’habitude de faire, plus on a d’expĂ©riences de rĂ©fĂ©rence et plus on est en mesure de faire des choix Ă©clairĂ©s, judicieux et avec cohĂ©rence avec qui l’on est.
ConcrĂštement, le tapis bien Ă  plat (nope!), la luminositĂ©, l’espace, la tempĂ©rature, bref tout ce que d’ordinaire tu as le pouvoir d’ajuster ou de configurer comme bon te semble, plus rien de ça n’est applicable. Tout autour peut ĂȘtre source de distraction et les occasions que ton attention soit happĂ©e par les stimulis extĂ©rieurs sont nombreuses. Chaque sĂ©ance devient vraiment unique de par ces Ă©lĂ©ments incontrĂŽlables. Un cri d’enfant non loin, une bibitte lĂ , une fraĂźcheur soudaine ou un rayon trop ardent. Et c’est aussi prĂ©cisĂ©ment Ă  ce moment que la pleine conscience peut se pratiquer: on constate ces interruptions et comme les nuages dans le ciel qu’on ne peut agripper, on laisse aller et on reprend lĂ  oĂč l’on en Ă©tait.

Juste l’environnement, c’est une pratique de tous les instants Ă  ĂȘtre prĂ©sent.

#TrouveTonEquilibre = un défi

L’Ă©quilibre en plein air, sur un tapis ou les 2 pieds dans le gazon, c’est une autre affaire! Exit les surfaces planes et fermes! Le sol parfois irrĂ©gulier sous tes pieds, la fourmi qui te chatouille, le vent qui t’emporte soudainement et j’en passe, tous ces facteurs deviennent une source de dĂ©fi pour ton Ă©quilibre et peuvent mĂȘme gĂ©nĂ©rer une leçon d’humilitĂ©. Encore lĂ , concentration ou Ă©quilibre chancelant ou les 2, il s’agit d’une autre bonne occasion de laisser aller, de rĂ©ajuster le focus et peut-ĂȘtre aussi de mettre en sourdine la petite voix intĂ©rieure (celle de l’Ă©go, bien entendu) qui tape parfois du pied quand…ton pied au sol ne tient plus!

Dose d’endorphines

L’action de rĂ©gulation du yoga sur le systĂšme endocrinien (tu sais, les hormones) combinĂ© Ă  la nature, aux dĂ©gradĂ©s de vert, Ă  la sensation du gazon sous tes pieds, bref, Ă  tous tes sens en Ă©veil, peut favoriser la libĂ©ration d’endorphines. Tu sais, le feeling de contentement et de bĂ©atitude Ă  la fois, lĂ©ger sourire aux lĂšvres, comme quand on prend un petit vino ou qu’on se colle? Juste ce buzz, ça vaut le coup 😆! Blague Ă  part, l’ambiance, Ă  elle seule, suffit Ă  crĂ©er un effet d’entrainement et de stimulation en ce sens. Les sourires, l’énergie, la bonne humeur, les liens qui se tissent, ça devient joyeusement contagieux. Et ce type de contagion, il est vivement approuvĂ© pour ton Ă©quilibre! Il ne faut pas oublier le cĂŽtĂ© mĂ©ditatif, les exercices de visualisation, inspirĂ©s par les Ă©lĂ©ments environnants, ceux du dĂ©cor, de la nature, dans lesquels tu peux plonger tellement rapidement. Un peu comme si l’accĂšs Ă©tait direct et que le pouvoir de visualisation Ă©tait dĂ©cuplĂ© en nature. Se connecter de si belle façon Ă  l’Ă©nergie de la Terre et des Ă©lĂ©ments, c’est tellement relaxant et rĂ©Ă©quilibrant!

AprĂšs ce printemps aux mille qualificatifs, je suis convaincue que l’idĂ©e de dĂ©rouler ton tapis Ă  l’extĂ©rieur est dĂ©jĂ  plus sĂ©duisante. Imagine-toi maintenant dans un bel espace vert, vent lĂ©ger et soleil effleurant ta peau. Ressens cette Ă©nergie!

N’attends plus, joins-toi Ă  moi cet Ă©tĂ© dans des espaces verts inspirants Ă  QuĂ©bec et LĂ©vis: www.tonequilibre.com/boutique.